Rétrospective de la soirée spéciale “Gagarine” avec les réalisateurs Fanny Liatard, Jérémy Trouilh et l’acteur Alséni Bathily, au cinéma l’ABC de Toulouse avec l’équipe de Séquence Court-Métrage.

L’équipe du cinéma l’ABC à Toulouse a fait les choses en grand pour le passage des réalisateurs Fanny Liatard et Jérémy Trouilh venu présenter en AVP leur film « Gagarine ». L’ABC en partenariat avec Séquence Court-Métrage a organisé aussi, en amont, la projection des 3 courts-métrages des réalisateurs. Une belle soirée spéciale.

Entrevue avec l’équipe de « Gagarine »

Alors que la projection des courts-métrages avait lieu, nous avons pu assister à la conférence de presse en présence des réalisateurs Fanny Liatard et Jérémy Trouilh et de l’acteur principal Alséni Bathily. Vous pourrez découvrir mardi prochain dans un article le retour sur la conférence.

Débat entre le public et les réalisateurs pour les courts-métrages

L’équipe de Séquence Court-Métrage composée de François et Manon était à la manœuvre. Manon après avoir convié Fanny et Jérémy à la rejoindre les a chaleureusement remerciés d’être présent une nouvelle fois pour présenter leurs courts-métrages qui ont été tous passés au cours des festivals Séquence Court-Métrage mais séparément. Les réalisateurs sont très touchés d’avoir eu droit à une séance projection de leur 3 courts-métrages.

Petit à petit, les spectateurs commencent à poser des questions auxquelles les réalisateurs répondent avec plaisir. Il est bien entendu question de la transformation du court-métrage « Gagarine » en long. Mais aussi du fait que l’action se passe dans des blocs d’immeubles et des points de vue incroyable avec des cages d’escaliers comme dans « Chien bleu ».

Présentation de « Gagarine »

La séance AVP de « Gagarine » affichait complet et les personnes étaient ravis d’être présents. C’était le cas de Jonathan : « J’ai entendu parler du film et j’avais vu le court-métrage « Gagarine ». Vu que j’ai beaucoup aimé j’avais hâte de voir le long métrage en plus on a la chance que les réalisateurs soient présents ».

Mais aussi de Sandrine : « Je suis super contente c’est ma première séance de cinéma et en plus il y a les réalisateurs et l’acteur principal c’est top. J’ai craqué sur la bande-annonce et j’espère que le film vaut le détour ».

Ou encore d’Amélie : « Il y a du monde, ça fait du bien de se retrouver dans une telle ambiance. J’adore le cinéma et j’ai vu l’un des courts-métrages des réalisateurs, je crois que c’est La réplique des enchanteurs. Quand j’ai vu la présentation en AVP du film « Gagarine » j’ai sauté sur l’occasion avec des amis ».

Présence dans la salle de 50 collégiens

Dans la salle, 50 collégiens ont pris place pour assister à la projection du film « Gagarine ». Quand leur enseignante leur annonce que non seulement les réalisateurs sont présents mais aussi l’acteur principal Alséni Bathily, ils sont très enthousiastes et ne cachent pas leur joie. Et pas facile pour leur enseignante de freiner leur joie : « Nous sommes du collège Michelet. On est présent par rapport à un projet sur la culture du cinéma avec les classes de 3ème. Il n’y a ni suivi en classe ni préparation particulière mais juste le fait de les emmener dans d’autres salles de cinéma qu’ils ont l’habitude de côtoyer. On avait 5 séances cinéma de prévu mais on a pu pour le moment en faire que deux, la première en octobre et aujourd’hui la seconde ».

Débat de fin de projection

Là, encore les réalisateurs ont répondu aux nombreuses questions tout comme l’acteur Alséni Bathily qui s’est prêté lui aussi à l’exercice. Bien entendu, à la fin du film nous avons récupéré quelques impressions dont celles de Caroline : « C’est un film vraiment très beau. La petite jeune qui joue Diana est impressionnante, elle apporte beaucoup au film ».

Mais aussi l’avis de Thomas : « J’ai adoré ! Ce film fait un bien fou après les moments passés. Je n’avais jamais vu une cité aussi bien mise en valeur. On sent toute la beauté et la vie qui décroit petit à petit. J’ai été touché par l’interprétation d’Alsémi. Il est vraiment doué. Merci aussi aux réalisateurs et à Alsémi d’être venu ».

Avis sur « Gagarine »

Ce film est d’une grande poésie, une belle météorite cinématographique. Les réalisateurs Fanny Liatard et Jérémy Trouilh ont su sublimer la cité Gagarine en la transformant petit à petit en vaisseau spatial plein d’humanité où la violence est bannie. Une belle vision de solidarité, d’espoir et d’amour d’un lieu. Alséni Bathily donne vie avec justesse et douceur au personnage de Youri. Lyna Khoudri crève à nouveau l’écran avec pétillance et sensibilité.

On y retrouve aussi Finnegan Oldfield, jeune star montante du cinéma, en caid de la cité qui apporte à son personnage une touche d’humour et un sentiment de perte.

Sans oublier, Jamil McCraven repéré dans « Nocturama », qui fait partie des nouveaux espoirs du cinéma français.

Synopsis

Youri, 16 ans, a grandi à Gagarine, immense cité de briques rouges d’Ivry-sur-Seine, où il rêve de devenir cosmonaute. Quand il apprend qu’elle est menacée de démolition, Youri décide d’entrer en résistance. Avec la complicité de Diana, Houssam et des habitants, il se donne pour mission de sauver la cité, devenue son “vaisseau spatial”.

Il n’y a que dans « Gagarine » qu’on peut voir une cité

converser poétiquement avec une grue de chantier.

Programmation

Le film « Gagarine » sort au cinéma le 23 juin 2021. Mais avant ça pour les derniers chanceux, vous pouvez le voir en avant-première pour les parisiens ce soir en présence des réalisateurs après la soirée de remise des prix cinéma France Culture-Acid à 20h40 au Majestic Bastille. Mais aussi, le lundi 21 juin  à 20h15 au Cinéma Trianon de Sceaux en présence de la chef décoratrice Marion Burger.

Puis deux séances en avant-première auront lieu samedi 19 juin : la première à 14h30, et la seconde à 17h au Luxy, cinéma municipal d’Ivry-sur-Seine en présence évidemment de l’équipe du film.

On décolle un max pour “Gagarine”

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire