Julien Doré de retour un dimanche avec “Aimée” à Toulouse

julien-dore-brives-2015-3

Comment finir en beauté un dimanche ? Le Zenith a trouvé la solution parfaite en proposant un live à 18h avec Julien Doré. Horaire peu commun mais finalement plutôt sympathique. Retour sur une soirée “aimée” que l’on ne saurait décrire mais que je vais essayer de vous partager en quelques mots.

Nous sommes dimanche 27 mars, 18h, le show va commencer, malheureusement, malgré une arrivée en avance, nous avons mis plus d’une heure pour accéder au parking du Zénith de Toulouse Métropole, nous faisant louper la 1ère partie et les 2 premiers morceaux du concert de Julien Doré.

On arrive donc à 19h sur Kiss Me Forever titre assez ancien mais qui fonctionne toujours aussi bien, j’oublie instantanément le stress accumulé dans les embouteillages… L’énergie est déjà là que ce soit côté public ou côté artiste ! Vêtu d’un costume rose, (couleur thématique de son album « Aimée » en hommage à sa grand-mère) il va présenter ses musiciens ainsi que son équipe technique. Les titres, ou devrais-je dire les tubes, vont s’enchaîner très naturellement avec un public qui ne demande qu’à chanter. Sur Coco Câline, l’écran géant se transforme en karaoké pour nous aider avec les paroles mais je pense que personne n’en avait besoin.

Le set est superbe, les vidéos diffusées sont magnifiques, créant une belle interaction. Moment très attendu, l’arrivée des deux chiens de Julien Doré sur l’écran pour le titre Waf, debout sur un tapis volant comme dans le clip ! Le piano va prendre place sur scène accompagné de gros nuages pour une ambiance cocon pour le titre Moi Lolita, référence à ses débuts artistiques lors du télé crochet Nouvelle Star, émission qui l’a révélé il y a une quinzaine d’années.

Toujours au piano, Julien Doré va nous faire chanter avec des vieux tubes dont Aline de Christophe qu’il dédicacera à sa grande fan Huguette avec qui il avait skypé durant le confinement et qu’il a rencontré avant le concert, très touchant et complètement à son image de gars sympa et accessible. On restera dans la douceur et l’émotion avec Sublime et Silence, superbe morceau extrait de son album « & », avec à sa demande tous les portables allumés, ce genre de moment où le temps s’arrête. Nous va ramener du rythme dans un show très bien construit et l’arrivée des dinosaures présent dans le clip fera sourire tout le monde.

Malheureusement, la fin approche avec Corbeau blanc, une de mes chansons préférées qui me tirera une larme. En rappel, Paris Seychelles et Barracuda accompagné d’un orchestre sur l’écran.
Julien quittera la scène au travers de l’écran au milieu de l’orchestre.

julien-dore-brives-2015-1
Crédit Photo : Christophe Harter

Suivant Julien Doré depuis ses débuts, j’ai eu la chance de voir toutes ses tournées, ce soir nous avons assisté à quelque chose de très travaillé et très abouti. Spontanéité et émotion ont été au rendez-vous car toujours proche de son public, il a pris le temps de plaisanter avec les 10 000 personnes présentes ce soir (Zenith complet). Tout était parfait ce soir comme d’habitude finalement.

Julien Doré se produira à Pause Guitare en juillet avant de revenir au Zénith de Toulouse en novembre 2022.

+1
10
+1
20
+1
4
+1
1
+1
0
+1
0
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire