Retour de Lisle sur Tarn pour les Arts Scénics.

1er juillet 2022, c’est le top départ pour la 19ème édition des Arts Scénics à Lisle sur Tarn (81), festival bien connu des tarnais pour son ambiance chaleureuse et sa jolie programmation. Retour sur ce week-end tout en musique.

Venue en spectatrice il y a quelques années, j’en avais un très bon souvenir. Vais-je le retrouver ? La réponse est 1000 fois OUI !
Festival familial, éco citoyen, favorisant les produits et artisans régionaux, emplacement idéal au cœur du village pour venir à pied ou en vélo et la proximité avec la gare permet l’utilisation des transports en commun.

Comme dans mes souvenirs, le lieu est très agréable et convivial. Possibilité de se poser à l’ombre près de la scène, mais aussi pour se restaurer au village gourmand. Les premiers festivaliers prennent des forces avant le départ de cette magnifique édition, à guichet fermé ce soir !

C’est HYL qui va ouvrir les festivités, jeune rappeur toulousain, lauréat du prix d’écriture Claude Nougaro en 2019, va nous montrer ces différentes facettes ce soir. Des textes forts, des sentiments exprimés parfois opposés, un flow digne des plus grands, j’ai été totalement sous le charme de ce jeune homme. Proche de son public, il passera de longs moments dans le public pour échanger et profiter du reste des concerts. Ce fut, pour moi, une belle surprise et une belle découverte.

Toujours dans un univers hip hop, c’est JAVA qui va débarquer sur scène pour ambiancer un public plus nombreux. Originaires de Paris, le groupe propose depuis une vingtaine d’années, un concept de rap musette pour nous faire danser au rythme de l’accordéon. Passages rap plus classiques, relancés par le côté musette, le public en redemande ! Leur traditionnel 1/4h musette pour danser sur scène et dans le public va encore enchanter les danseurs. «Sex, accordéon et alcool » presque un hymne annonce la fin d’un set clairement fait pour faire la fête. Le ton est donné on va continuer à danser !

Attention ! Les moustachus de DELUXE prennent la scène ! Très attendu ce soir, je savais d’avance que nous allions passer un bon moment, après les avoir vus plusieurs fois sur scène, j’avais hâte de voir le nouveau set.
C’est monté crescendo, mêlant des titres de leur nouvel album « Moustache Gracias » et des morceaux ayant déjà fait leurs preuves sur scène (petit kiff pour moi avec Daniel et Pony entre autres qui font partie de mes titres préférés en live). L’ambiance ne retombe jamais, ils ne nous lâchent pas, ils aiment la scène et leur public et c’est partagé ! Pour Tum Rakak, ils descendront jouer tous ensemble dans le public pour profiter de cette vague d’amour. Ce soir, 2500 personnes avaient le sourire aux lèvres c’était beau et ça fait tellement plaisir. Une vraie chance pour nous ce soir de les voir sur une petite scène.

La soirée va s’achever avec HILIGHT TRIBE. 20 ans de carrière, ils sont bien connus des amateurs de musiques électronique avec leur style trance acoustique. Des guitares, de la batterie, des djembés, un didjeridoo, ils vont enflammer le public resté en masse malgré l’heure tardive. Ce son, presque tribal est limite envoûtant et les festivaliers ont clairement répondu présent!

Après une réussite totale de la 1ère soirée, nous revoilà pour la très belle affiche du samedi.

Autour de 19h, sous un soleil de plomb, c’est le duo MOUSS et HAKIM qui va ouvrir les festivités.
Le duo de frères bien connu pour leurs multiples projets (Zebda, 100 % collègues, Motivés) vont partager leur énergie et leur bonne humeur avec leur nouveau projet « Darons de la Garonne » comprenant des textes inédits du grand Claude Nougaro. Ils vont enflammer la scène avec des titres de leurs autres projets pour une belle nostalgie. La reprise de Nougayork pleine d’émotions, pour le plaisir de tous, jeunes et moins jeunes ! Ils finiront avec le classique « Motivés » pour chauffer le public pour l’arrivée du groupe suivant. Avant de nous dire au revoir, ils vont laisser la place à un jeune homme amoureux pour qu’il demande sa belle en mariage, que d’émotions:)

Et voilà MASSILIA SOUND SYSTEM qui arrive. Le Commando fada est avec nous et on va danser c’est une évidence. Portant la bonne parole et la bienveillance, ils vont nous alerter sur les violences territoriales que subit la belle ville de Marseille, le rythme est forcément plus lent mais ça va vite rebondir avec Stop the cono !
Le public est déchaîné porté par cette ambiance festive, on sentirait presque l’aïoli dans l’air !

C’est JAHNERATION, duo parisien pour un moment hip hop reggae qui a continué pour le plus grand plaisir d’un public encore très nombreux

La fête continuera avec POUPIE, jeune autrice-compositrice interprète avec sa pop urbaine, sur un fond reggaeton. Révélée par le télé crochet The Voice, elle a su s’imposer sur la scène française notamment avec son titre Dollars qu’on a tous entendu sur les ondes l’an passé. malheureusement la production de le jeune artiste n’a pas souhaitée que nous puissions faire des photos de la prestation et c’est vraiment dommage

Pour clôturer cette incroyable week-end, c’est FATBABS qui fera danser les festivaliers jusqu’au bout de la nuit . Beatmaker du groupe Naâmam, il multiplie les collaborations et les projets faisant de lui une référence de la scène reggae française.

Je ne vais pas oublier de citer TRICOT COMBO, groupe déjanté, particulièrement bien looké qui a assuré l’inter plateau sur les 2 soirées pour que la fête ne s’arrête jamais.

Un week-end riche en émotions, les Arts Scénics nous ont régalé dans tous les sens du terme, une programmation variée, une ambiance chaleureuse et bon enfant. Une organisation et des bénévoles au top, un site propre, tout a été fait pour que nous passions un bon week-end. A l’année prochaine pour les 20 ans, j’ai déjà hâte.

+1
0
+1
14
+1
0
+1
0
+1
1
+1
0
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire