Entrevue avec Guillaume Mattera de “Teddy” au Gro’Before Fifigrot à l’American Cosmograph

Guillaume Mattera du film  “Teddy” Était présent au Gro’Before du Festival Fifigrot à l’American Cosmograph. Il joue le rôle de Benjamin, le fils du Maire du village.

Sa présence était une petite surprise des organisateurs. Guillaume après avoir échangé en salle avec le public, nous a accordé un moment.

Bonjour Guillaume, merci de répondre à nos questions.

Merci de me les poser.

Nous sommes au Gro’Before et on vient d’assister à l’avant-première du film “Teddy” où tu joue dedans. Qu’est-ce-que ça t’a fait de te voir sur grand écran ?

Alors écoute, je mettais déjà vu dans des courts métrages projetés dans des cinémas. Ce n’est pas forcément impressionnant.

Mais c’est les moments où je ne me vois pas qui font peur parce que même si tu as lu le scénario tu ne sais jamais quand tu arrives et tu dis “Oh la la, c’est quelle scène déjà (rires)” ? Après ça va, ça fait plaisir et c’est cool.

Que penses-tu du résultat final après montage ?

Je trouve que le film est vachement bien. Mes camarades jouent super bien. Je trouve que ça donne un très bon rendu à l’écran. C’est un très bon film et du coup je suis très content de jouer dedans.

Tu disais lors de l’échange avec le public qu’il y avait une très bonne ambiance sur le tournage et que vous rigoliez beaucoup. Est-ce qu’il y’a des moments où ça prenait le pas sur ton jeu ? Des scènes où il y’a eu des fous rires ?

La scène de l’épilation, elle a été coupée il n’y a pas tout, mais on c’est vachement marrer. En fait on avait carte blanche et on faisait un peu ce qu’on voulait.

Il s’est vraiment fait épiler ?

Oh oui, oui, oui (rires) ! Il s’est vraiment fait épiler entièrement et il a bien douillé (rires). Du coup pour nous c’était très marrant.

Peut-être une autre ?

La scène où il y’a la Marseillaise et où un monsieur joue de la clarinette. Mes copains rugbymen, ceux qui jouent mes amis dans le film, ils étaient mort de rire. Moi j’essayais de rester sérieux mais j’avais les larmes aux yeux et elles commençaient à couler. À chaque fois qu’il jouait de la clarinette, mes amis riaient c’était très compliqué. Il y’a plein de scènes où on s’est bien marré. Il y avait une très bonne ambiance.

On ressent cette complicité et cette bonne ambiance à l’écran.

Oui parce que nous étions globalement que des jeunes. C’est une ambiance, cool, c’est frais et sympa, nouveau. Mais quand il faut être sérieux, c’est sérieux. C’était très agréable, Zoran et Ludovic Boukherma nous ont bien dirigé.

Comment-es-tu arrivé sur ce projet ?

J’avais vu le casting de “Teddy”, j’ai postulé auprès d’une directrice de casting que je connaissais. Je suis allé passé un casting à Sète pour TF1 pour quelque chose qui n’a rien à voir. Et elle m’a dit : “Tu postule aussi pour Teddy ? ” Je lui ai dit oui et elle m’a demandé si je connaissais mon texte et j’ai répondu que oui. Elle m’a fait passer les deux castings. Après j’ai fait le deuxième casting où je chantais le chant des partisans à la base. Mais je chantais tellement mal…

Ah oui, sérieusement ?

Oui c’est vrai (rires collégiaux). Je chantais tellement mal qu’on m’a dit : “On va plutôt faire la Marseillaise pour sauvez les meubles” (rires collégiaux). Après ils m’ont rappelé et j’ai été pris.

Il paraît que tu as d’autres projets ?

Oui j’ai tourné dans un film. J’ai un rôle dans “Tant pis pour le sud” de Vincent Orst qui devrait sortir prochainement. Au mois d’octobre j’attaque le tournage d’un film à Montpellier de Nina Parent où je joue un jeune.

Tu dois être heureux de toutes ces propositions ?

Oui c’est un rêve de gosse, une véritable passion. J’ai fait le cours Florent à Montpellier pendant 3 ans. Et là ça commence à s’ouvrir. J’ai hâte de voir comment va être accueilli “Teddy”, les gens que je vais rencontré. Mais j’ai déjà pas mal de projets et j’en suis très content. Je le souhaite à tout le monde de pouvoir faire ce qu’ils aiment comme moi.

Est-ce que tu aurais aimé jouer le rôle de Teddy ?

Non parce qu’Anthony l’interprète super bien. Et puis le rôle de Benjamin, honnêtement, je pense qu’il est pour moi. Par contre j’aurais bien aimé être griffé et me transformer en loup garou. Peut-être qu’il va y avoir un deuxième où je serai le loup de l’histoire, on ne sait pas (rires). Je kifferais trop.

Aurais-tu un message à passer ?

Je voudrais remercier Zoran et Ludo qui m’ont donné une belle chance et Anthony Bajon qui m’a vachement aidé. C’est un acteur incroyable, je ne savais pas qui c’était au début. Je commence à jouer avec lui et là je sens son expérience. Il m’a beaucoup appris. Et mon message c’est que si moi je peux faire des films et réaliser mes rêves tout le monde peut le faire. Il suffit d’y croire. Moi je viens du fin fond du sud, je connais personne, je n’ai pas de piston c’est juste à force de travail. Il faut juste y croire et avec beaucoup de travail ça paye.

Merci pour ces confidences.

Merci beaucoup à toi.

Le film “Teddy” devrait sortir sur les écrans le 13 janvier 2021. En ce moment il est présenté au festival de Deauville mais aussi au Festival Grolandais de Toulouse, le Fifigrot qui signe sa 9ème édition. Pour découvrir l’avis des spectateurs sur le film cliquez ici.

Nous avons hâte de retrouver Guillaume Mattera à l’affiche d’un prochain film car son amour du jeu et du cinéma nous a conquis. Nous ne manquerons pas de vous avertir de l’avancée de ces projets.

Quand au Festival Fifigrot, il suit son cours avec un grand nombre d’invités conviés à participer à ce (mini) festival. Les organisateurs vous proposent jusqu’à dimanche de participer à cette édition  dans la convivialité, l’humour et le respect des règles mis en place contre la covid-19.

Pour retrouver l’intégralité du programme rendez-vous sur le site officiel du (mini) festival Fifigrot. 

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *