Bad girls need love too 2nd Round : la quête de la famille et les liens du sang.

la quete de la famille

Il y a quelques jours de ça, je vous décryptais le premier tome de la duologie Bad girls need love too de Mel Guent. Une histoire qui m’avait touchée et qui ne m’avait pas laissée indemne. Ce n’est pas une simple histoire d’amour, c’est une histoire hors du commun,  une histoire d’espoir, de famille et de noirceurs mais avec au bout du tunnel : l’amour. Lou et Alec vivent ensemble et profite de chaque moment. Même si Alec rêve d’être père au plus profond de son être. Une quête qui est bien compliquée.

Nous avons laissé Lou et Alec se reconstruire en famille après un mariage sur la sublime île de Palma de Majorque. Un évènement qui fut animé par la venue de Julien, le frère de Lou, qui voulait détruire son mariage. Mais pourquoi ? La vie a suivi son court et la petite famille d’Alec et Lou s’est fondu dans la routine. L’envie d’Alec de fonder une famille ne le quitte pas mais il sait que Lou ne pourra pas le combler.

Les personnages

Lou : elle a grandi, mûri depuis le tome 1. Elle a su aller de l’avant, malgré les subisses dont elle a été victime par le passé. Lou a fondé avec Stan l’association SaintBioz. Mais la mort du père d’Alec et ses déboires à Paris, vont la faire renouer avec une partie de sa famille: son frère Julien. Ils vont enfin pouvoir se parler et faire le point sur le passé et ce lien qui les unit.

Le poids de la culpabilité, me prouve que tu n’y es pour rien, mais j’ai mal Julien. J’ai vraiment mal que tu sois lié à tout ça.

Jamais mon amour ! Il n’y a toujours eu que toi. Tu es l’amour de ma vie Alec. L’ange gardien qui m’a sauvé la vie ce soir-là dans le métro et je t’aime plus que tout depuis ce jour.

Alec : il est toujours aussi amoureux de Lou. Il a trouvé son travail grâce au père de Lou. Les années passées, la routine s’est installée. Alec rêve secrètement de fonder une famille mais Lou ne peut plus avoir d’enfant. Inconsciemment il lui fait ressentir. Il va apprendre la terrible nouvelle d’avoir perdu son père. Même si celui-ci l’a abandonnée, sa perte va réveiller une douleur qui ne connaissait pas. Son père, celui qui ne s’occupait pas à lui, lui fera le plus beau des cadeaux.

J’ai la femme la plus imparfaite qui soit mais elle est tout simplement parfaite pour moi. Sauf que je ne mérite pas son amour et je bois pour oublier le mal que je le fais de devenir comme mon père.

Il m’a fallu un regard pour l’aimer comme ma propre chair.

Histoire

La routine s’est installée entre les deux tourtereaux. Et en vieillissant Alec, a de plus en plus envie d’être père, le père qu’il n’a jamais eu. Malheureusement comme nous l’avons appris dans le tome 1, Lou ne pourra pas avoir d’enfants suite à son viol. Même si leur amour est plus fort que tout, un mal-être s’est installé entre eux deux. Chacun se concentre dans son travail au détriment de sa famille.

Un jour, Alec apprend que son père est décédé, et qu’il doit aller s’occuper de ses affaires. Celui-ci ne s’attendait pas à ressentir des sentiments de peine, de rancœur, pour celui qui l’a délaissé. Malheureusement les choses ne se passent pas bien, Alec dérape obligeant Lou à venir à Paris. Là, elle va croiser par le plus grand des hasards son frère Julien. Touchée par celui-ci, elle décide de tout faire pour essayer de renouer avec son frère qui lui manque. Elle apprendra que leur passé est lié d’une terrible manière. Lors de la lecture du testament de son père, Alec va apprendre une chose terrible. Son père lui a légué la chose la plus insolite qu’il soit : un petit frère Benoît.

Celui qui ne s’est jamais occupé de lui, lui fait le plus beau des cadeaux. Mais est-ce-que Benoît va l’accepter ? Est-ce-que les services sociaux lui laisseront la garde..

Pleins de questions dont les réponses sont à découvrir dans ce tome 2.

Le second tome des aventures de Lou et Alec est tout aussi époustouflant que le 1er. Il est plus épuré, détaillé, puissant par les moments évoqués. Les sujets traités sont tous aussi touchants : l’abandon, la mort, la paternité, les liens du sang…

Des sujets tout aussi graves qui ont prit un certain travail de fond à Mel Guent, l’écrivaine, afin que ce livre soit au plus juste. Ce livre se finit sur un point d’interrogation qui nous invite à une suite.

Nous espérons que vous aussi, vous serez touché par les suites des aventures de Lou et Alec.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Une réflexion sur “Bad girls need love too 2nd Round : la quête de la famille et les liens du sang.

Laisser un commentaire