Fanny Ardant dans “Hiroshima mon amour” envoute, époustoufle et séduit le public, même sous la pluie, au festival de Carcassonne

Mardi dernier, le festival de Carcassonne recevait l’immense actrice Fanny Ardant connue de tous, entre autre, au théâtre et au cinéma. Elle jouait pour l’occasion « Hiroshima mon amour » sous la pluie qui ne lui a en aucun fait perdre de sa superbe.

Les spectateurs sont au rendez-vous

Une longue file d’attente attendait avec impatience l’ouverture des grilles menant à la Cour d’honneur du château Comtal. Beaucoup étaient impatients de revoir Fanny Ardant et la pluie n’était pas du tout un obstacle.

Arrivés à leurs places, mission : essuyer le siège et tous les moyens étaient bons comme les mouchoirs en papiers, bout de tissus, et même serviette de bain. La solidarité était de mise et ceux qui avaient un moyen de sécher leurs sièges faisait de même avec le siège de leur voisin. Des rangées de parapluies prenaient forme au fur à mesure que la cour se remplissait.

Toute de noir vêtue

Fanny Ardant apparait près de la scène et s’y rend dans une petite tenue noire pas très chaude et ne protégeant pas du temps. Surtout que la scène est à ciel ouvert et les flaques d’eau apparaissaient sur la scène. Les gens respectueux ont fermé leurs parapluies.

Fanny Ardant accompagnée par la voix de Gérard Depardieu

Une voix résonnait dans la Cour, les gens se regardaient interloqués et d’autres savaient très bien l’identité du timbre célèbre qui s’élevait de la nuit. Ce n’était nul autre que la voix du grand Gérard Depardieu qui accompagnait les pas et les propos de Fanny Ardant.

Petits rires de circonstance

A un moment quand Fanny Ardant a déclaré : « On dit qu’il va faire de l’orage avant la nuit » le public a ri de bon cœur vu que la pluie devenait plus forte. La bonne ambiance régnait bien que les gens essayaient de se protéger tant bien que mal de la pluie.

Une magnifique palette de jeu

Fanny Ardant apparait effondrée, puis en colère, en amoureuse transie ou impassible face aux épreuves. Elle est renversante, séductrice, voir provocante ou enflammée, battante puis résiliée et enfin en acceptation de son devenir. L’amour interdit et l’amour perdu prend tout son sens comme la folie d’y croire encore.

Fanny Ardant époustoufle le public

Par son jeu et surtout sa manière de rendre l’histoire vivante, Fanny Ardant captive le public qui est scotché quand celle-ci se retrouve à terre au milieu des flaques. Les gens ont froid pour elle et par leur silence et attention lui ont adressé des bravos.

Standing ovation

A la fin de la représentation les gens applaudissaient à tout rompre la merveilleuse et intense performance de Fanny Ardant et tout le monde se lève comme un seul homme pour saluer l’artiste. Fanny Ardant touchait par ses acclamations arborait un grand sourire et ne perdait pas un instant de ce moment de communion avec les spectateurs.

Renseignements et réservations

Réservation et paiement des places en amont auprès du PAC BILLETTERIE 10 rue de la République à Carcassonne, évidemment dans la limite des places disponibles.

Quel est le programme du festival ?

N’hésitez pas à consulter le site officiel du festival de Carcassonne où vous aurez toute la programmation (concert, théâtre, manifestations…), les conditions d’obtention du pass sanitaire pour toutes manifestations au Théâtre Jean-Deschamps où le Pass est obligatoire mais où le masque ne l’est plus à l’heure actuelle.

Pas de possibilité de photos pendant la représentation et en présence de Fanny Ardant ce qui explique le pauvre habillage de l’article. 

Photo montage : © Ville Carcassonne et © Valentin Mailliard

+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
+1
0
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Une réflexion sur “Fanny Ardant dans “Hiroshima mon amour” envoute, époustoufle et séduit le public, même sous la pluie, au festival de Carcassonne

Laisser un commentaire